Portrait de la production et consommation d’énergie au Québec

L’électricité du Québec est principalement produite via des centrales hydroélectriques (95% de toute l’énergie produite en 2010 ![i]). Cette manière de produire de l’électricité présente plusieurs avantages environnementaux et est considérée comme une énergie « renouvelable », contrairement, par exemple, aux centrales fonctionnant au charbon. Ceci est dû au fait que les centrales sont alimentées par le cycle naturel de l’eau. [ii]

Source : Hydro-Québec (http://www.hydroquebec.com/a-propos/notre-energie.html)
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’avantage : la production d’électricité dans la province émet très peu de gaz à effet de serre (GES). Considérant que l’électricité représente 66% de la consommation d’énergie du secteur résidentiel au Québec, ceci est très positif [iii].

L’inconvénient : la grande production d’hydroélectricité à faible coût fait des québécois-es de grands consommateurs-trices et… gaspilleurs-euses! En effet, selon le ministère de l’Énergie et Ressources naturelles du Québec, en 2012, les Québécois-es étaient au 3e rang en termes de consommation d’électricité mondiale, avec une consommation 30% supérieure à la moyenne canadienne [iv]. Évidemment, il faut prendre en compte que beaucoup de résidences sont chauffées à l’électricité, ce qui a donc un impact sur la consommation de cette source d’énergie. Tout de même, malgré l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments, la consommation énergétique du secteur résidentiel continue d’augmenter. Ceci est partiellement causé par l’augmentation du nombre de ménages vivant en maison unifamiliale, qui consomment jusqu’à 50% plus d’énergie qu’un ménage vivant en appartement. [v]

Mais, si cette électricité est « propre » et renouvelable, pourquoi faut-il en réduire notre consommation? Et bien, un surplus d’électricité pourrait être orienté vers l’électrification d’autres secteurs (par exemple, les transports) et ainsi réduire la dépendance du Québec aux énergies fossiles. Les transports demeurent un secteur consommant beaucoup de pétrole, avec l’essence représentant 45% des produits pétroliers consommés au Québec en 2018 [vi]. Aussi, si on ne fait pas attention à notre consommation, il faudra construire de nouvelles installations pour permettre de répondre à la demande, chose qui n’est pas sans conséquences environnementales… Finalement, réduire sa consommation d’électricité permet d’économiser de l’argent!

Comment réduire sa consommation à la maison?

La plus grande consommation d’énergie dans le secteur résidentiel est le chauffage, et de loin (65%). Avec les hivers qu’on connaît au Québec, ceci n’est pas particulièrement surprenant. Viennent ensuite les appareils ménagers (16%) et le chauffage de l’eau (14%). L’éclairage (4%) et la climatisation arrivent dernier (1%).[vii]

Ainsi, on peut voir que réduire sa consommation en chauffage est un bon point de départ, tout comme réduire sa consommation d’eau chaude. Chaque petit geste compte! Vous souhaitez apprendre plein de trucs et astuces pour le faire? Consultez les pages suivantes:

Ensuite, mettez-vous au défi ! Cliquez ici pour en apprendre plus sur notre campagne T’es pas game.