La cigarette est un enjeu de santé publique bien connu, mais est aussi à la source de problèmes de salubrité. Tout le cycle de la vie du tabac pollue l’environnement. De sa culture jusqu’à sa consommation, le tabac laisse une empreinte néfaste sur la planète.

La production

Pour cultiver et sécher le tabac, un nombre impressionnant de ressources sont utilisées. De grandes quantités d’arbres sont coupées, ce qui oblige les producteurs à défricher davantage de nouveaux espaces. La disparition des forêts détruit de nombreux écosystèmes, en plus d’empêcher les gens de cultiver de la nourriture sur les terres abîmées à cause du tabac.

  • Chaque année, 200 000 hectares de forêts sont coupés à cause de la culture du tabac.
  • Un arbre est perdu pour chaque 300 cigarettes/1,5 cartouche produite.
  • Le séchage des feuilles de tabac libère des gaz polluants qui contribuent au réchauffement climatique.[1]

Les produits chimiques, fertilisants et pesticides sont utilisés dans la culture du tabac ce qui dégrade les sols, polluent l’air et l’eau. Détruisant des milieux de vie cela à des impacts évidents sur la chaîne alimentaire.

[1] https://quebecsanstabac.ca/je-minforme/consequences-societe/tabac-impacts-environnement

Les mégots de cigarettes : source de pollution majeure

Après être consommées, les cigarettes demeurent une source de pollution énorme.

Selon plusieurs études, les mégots de cigarette sont les premières sources de pollution océanique.[1]
Encore plus néfastes que les pailles ou les sacs plastiques.

À titre d’exemple, c’est 137 millions de mégots jetés par terre chaque jour à travers le monde et sur cette quantité, 40 % échouent dans les océans.
Un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau. À lui seul, il contient une centaine de substances nocives, voire cancérigènes, qui contaminent à la fois, l’eau, l’air et les sols. Un seul mégot contient plus de 4000 composés chimiques, écotoxiques et cancérigènes, qui se retrouvent dans la terre ou qui sont graduellement entraînés par la pluie jusqu’aux cours d’eau et stations d’épuration

[1] https://www.cieau.com/connaitre-leau/la-pollution-de-leau/impact-megots-cigarette-ressources-eau/#:~:text=Sachant%20qu’un%20seul%20m%C3%A9got,des%20campagnes%20internationales%20de%20nettoyage.

En chiffres

  • Les cigarettes mettent en moyenne 12 ans pour se dégrader totalement : les filtres se dégradent entre 1 et 2 ans, mais l’un de ses composants, l’acétate de cellulose, met quant à lui près de 10 ans pour se biodégrader.
  • Selon La Butt Pollution Projet, sur les 5200 milliards de cigarettes produites chaque année dans le monde dont la plupart sont dotés de filtres, 66 % finissent dans la nature.
  • Les mégots de cigarettes représentent30 % des déchets retrouvés sur le domaine public.
  • Une personne qui fume un paquet de cigarettes par jour pendant 50 ans aura indirectement utilisé1,4 million de litres d’eau pour sa consommation.

Cessons d’être indifférents face à ce fléau, et disons non à cette forme de pollution « socialement accepté ».

T’es-tu game de passer à l’action ? Passe au niveau supérieur

Pour savoir comment se recyclent les mégots, je t’invite à lire cet article ! ICI (lien recyclage mégots)