Opérer une transition énergétique n’est certes pas toujours sans coût, mais quelques mesures toutes simples peuvent avoir un grand impact sur les niveaux de consommation d’énergie, les émissions de gaz à effet de serre, l’empreinte carbone et d’autres aspects environnementaux associés à une maison.

Il suffit de modifier légèrement vos habitudes et de se retrousser un peu les manches pour rehausser le confort de votre habitation et économiser de l’argent.

Conseil 1 – Veillez à l’entretien de vos appareils

Le plus important, c’est l’entretien annuel par un professionnel. Il s’agit notamment de nettoyer les pièces que l’on ne peut pas voir ou atteindre et de s’assurer que l’appareil ne soit pas sollicité inutilement. De votre côté, remplacez les filtres et les pièces comme indiqué dans les modes d’emploi; plus souvent si vous faites des rénovations ou que vous avez un animal de compagnie. Vous aiderez ainsi à prolonger leur durée de vie.

Conseil 2 – Quand vous remplacez vos appareils, pensez écoefficacité

Vous pouvez remplacer au besoin vos appareils, portes, fenêtres, chauffe-eau par des modèles plus économiques en énergie. Le symbole ENERGY STAR® indique si le produit a été certifié comme étant écoénergétique au Canada. Nous vous proposons ici des trucs et astuces pour réduire sa consommation d’électricité à la maison!

Conseil 3 – Restez au chaud !

Prêter une attention particulière aux zones où l’épaisseur de l’isolant pourrait être minimale, voire inexistante comme par exemple : saillies, planchers, cadres de porte, murs de garage, pour ne nommer que ceux-là; vous ne voudriez pas chauffer l’extérieur inutilement. Pensez à isoler correctement toutes ces parties. L’installation de coupe-froid et d’autres techniques d’isolation pourraient également beaucoup vous aider. Vous pouvez même isoler votre maison avec des matériaux durables, rendant les choses deux fois plus écologiques! Nous vous proposons ici un modèle de coupe-froid fait maison à partir de vieux tissus!

Conseil 4 – Des installations à la pointe de la technologie, pourquoi pas ?

Un thermostat intelligent permet de réduire vos coûts de chauffage et de climatisation jusqu’à 10%[1]. Il se règle automatiquement en fonction de vos habitudes. L’automatisation de l’éclairage est également une bonne option. Installez des gradateurs pour réduire l’intensité et des détecteurs de mouvement pour éteindre les lumières automatiquement quand vous quittez la pièce. Ou encore, branchez les appareils électroniques et les accessoires de cuisine électriques dans une barre d’alimentation et programmez-là pour qu’elle s’éteigne la nuit. Plusieurs solutions s’offrent à vous, il suffit de se lancer!

Conseil 5 – Pourquoi ne pas installer des contre-fenêtres ?

Une grande partie des pertes de chaleur émane des fenêtres. Assurez-vous donc d’installer des contre-fenêtres. Certaines personnes font le choix d’ajouter de façon permanente des contre-fenêtres en aluminium. D’autres choisissent d’installer des vitres supplémentaires en hiver, ou encore installent des plastiques sur leurs fenêtres. Peu importe ce que vous déciderez, il y aura certainement un impact sur votre facture d’électricité.

Conseil 6 – Préservons l’eau !

La pomme de douche à économie d’eau vous permettra certainement d’économiser beaucoup si vous et vos proches passez nombre de temps sous la douche.

Il y a beaucoup d’autres options pour les appareils à faible consommation d’eau et d’énergie qui se vendent sur le marché, y compris les réfrigérateurs et les machines à laver. Bien que ces appareils écoénergétiques puissent d’abord coûter plus cher, ils vous permettront d’économiser de l’argent sur le long terme. Nous vous proposons ici des trucs et astuces pour réduire sa consommation d’eau à la maison.

Conseil 7 – Que la lumière fût !

Une autre façon d’économiser est de remplacer les ampoules incandescentes ordinaires par des ampoules fluocompactes ou à faible consommation, qui permettent des économies d’énergie évidentes. Ce type d’ampoule permet de consommer moitié moins d’électricité que les ampoules incandescentes. De plus, les progrès de la technologie d’éclairage comprennent maintenant des modèles qui permettent d’économiser plus d’énergie en réduisant le temps d’allumage des lampes lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Enfin, les DEL sont une autre option d’économie d’énergie, bien que ce type d’ampoule puisse coûter plus cher à la base.

Conseil 8 – Maintenir le bon taux d’humidité

Il est important de maintenir le bon taux d’humidité dans votre habitation, car cela peut être la cause d’une augmentation de la facture de chauffage. Il est donc recommandé d’avoir un bon système de ventilation. Vous voudrez alors opter pour un système de ventilation qui maintient une bonne qualité de l’air et prévient l’accumulation de moisissures. Vous pouvez également utiliser le ventilateur du plafond qui facilitera la circulation de l’air.

Conseil 9 – Faites évaluer votre habitation

Que ce soit pour localiser les zones d’infiltration d’air, obtenir des conseils et éventuellement des subventions pour effectuer certains travaux d’efficacité énergétique, on peut faire appel à un conseiller du programme Rénoclimat[2]. Ce programme peut vous aider à concrétiser votre projet tout en vous offrant une aide financière. Pourquoi ne pas se renseigner ?

Conseil 10 – Pensez à vous mettre aux normes LEED

Au Canada, de nombreux immeubles sont construits ou rénovés conformément aux normes LEED [3] (Leadership in Energy and Environmental Design). Leur objectif est d’améliorer la durabilité des bâtiments en tenant compte de l’aménagement du site, de la gestion efficace de l’eau, de la consommation d’énergie, du choix des matériaux, de la qualité de l’air et des caractéristiques particulières de conception. Les immeubles certifiés LEED sont généralement plus chers à construire que les immeubles traditionnels, cela demande donc un investissement supplémentaire.

En résumé, que ce soit pour de petits travaux ou de grosses rénovations, il existe plusieurs alternatives adaptées à vos besoins et à votre budget pour éviter les déperditions d’énergie et faire des économies. Peu importe les pratiques que vous déciderez d’adopter, l’important est d’y aller dans la mesure de ses moyens. Allez-y le défi est lancé !